Bon là je peux dire 'ça c'est fait! '.

Ca fait des mois qu'on s'y prépare à cette double rentrée et je suis fière d'annoncer que ça n'a servi à rien, que dalle, niette, peau de noisette!!

Lundi, la mini-mini a attaqué la crèche enfin c'est plutôt elle qui s'est faite attaquer car 3 h avec 5 bébés qui pleurent c'est toute la violence du monde infantile qui te jaillit en pleine face...

La crèche c'est pas le monde Blédina avec des bébés qui ont de la peinture plein les doigts.
La crèche c'est la jungle, la grosse jungle qui sent la couche.

Quand je l'ai récupéré elle m'a semblée si petite que j'aurais pu la mettre dans ma poche.

Elle y serait bien d'ailleurs, toute protégée et toute peinarde... Elle ne pleurait pas comme cette petite allongée seule sur le dos qui donnait l'impression d'avoir vu le fantome d'Elvis nu. June avait une goutte de larme sur la joue et des spasmes dans la respiration. Petite minouchette d'amour.

Jeudi c'est notre jeidi à couettes qui est passée à l'attaque. Un an qu'elle nous réclame l'école, une minute pour s'en dégouter.

Devant l'école, elle était juste à sa place, drôle et tout et tout. On aurait jamais du rentrer.

Je n'ai pas fait la fière quand une des avs la tenant dans les bras, elle se débattant comme une danseuse de chachacha, m'a criée 'allez y partez, partez'. J'avais l'impression d'être en zone de guerre. Par contre le soir en rentrant, elle était trop contente. Enfin je la comprends, elle avait mangé 'du concombre et du pain, c'est génial', oui c'est ENORME!!!

Mais le lendemain, rien n'avait changé 'mais papa je t'ai déjà expliqué que l'école je ne voulais pas y aller, je l'ai déjà fait maintenant c'est bon...'. Il paraît que demain elle ne fera pas de colère, il paraît.

Vivement demain alors...

sept csept dsept b

sept a